Dernières News

Mission accomplie:
Plus de 12'000 signatures déposées !

Initiative populaire
« Pour des Urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité »

Appel au respect de la démocratie:
Interruption du démantellement des hopitaux publics avant le vote populaire !
Lire le communiqué de presse du Comité citoyen HFR du 11 juin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 11 JUIN

Un large front de partis et d'organisations soutient notre initiative

Jeunesses socialistes Union syndicale fribourgeoise (USF)
Jeunes POP SolidaritéS
UDC de la Gruyère Verts de la Gruyère
Verts de la Glâne/Veveyse Vert’libéraux de la Gruyère

Contactez-nous pour ajouter votre section, parti ou organisation à la liste des soutiens !

CAMPAGNE D'INITIATIVE

NOUS SOUTENIR FINANCIÈREMENT

Le « Comité citoyen HFR » est composé de citoyennes et de citoyens bénévoles. Nous ne sommes subventionnés ni par l’Etat, ni par des partis politiques, ni par des entreprises. Bref : nous n’avons pas de moyens financiers ! Pour financer la récolte de signatures et, plus tard, nous l’espérons, la campagne de votations nous avons donc besoin de votre soutien !

Vous pouvez effectuer un versement à:
Comité Citoyen pour l'HFR site de Riaz, Banque cantonale fribourgeoise, 1630 Bulle, IBAN CH66 0076 8300 1580 5310 0

Nous nous engageons à ce que vos dons servent exclusivement à promouvoir directement l’initiative populaire « Pour des Urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité ». Voici quelques exemples de dépenses que nous devons couvrir : impression du matériel de récolte de signatures, annonces dans les journaux, impression d’affiches, réservation de salles etc.

Tout don, même modeste, est bienvenu. Merci d’avance !

Texte d'intiative

« Pour des Urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité »

Télécharger le texte d'initiative: cliquez ici

TEXTE D'INITIATIVE

Initiative constitutionnelle cantonale

Pourquoi ?

Objectifs de l'initative populaire

L’initiative populaire lancée par le « Comité citoyen HFR » prévoit de garantir un service d’Urgences hospitalières publiques 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 situées dans le Sud, le centre du canton et sa partie alémanique.. Elle prévoit d'autre part que l’Etat de Fribourg utilise pleinement les modes de financement existants (prestations d’intérêt général) pour garantir pour garantir ce service d’Urgences hospitalières publiques de proximité, en tenant compte des intérêts régionaux.

L’objectif de l’initiative est de mettre un terme à la réduction des prestations hospitalières publiques à laquelle on assiste depuis plusieurs années. Il est également d’offrir une alternative à la politique d’austérité du Conseil d’Etat dans le secteur de la santé et de donner à l’HFR les moyens financiers permettant d’offrir des soins de qualité à l’ensemble de la population.



 

Réduction drastique des prestations

L’accès aux soins publics diminue de manière régulière depuis une dizaine d’années dans l’ensemble du canton de Fribourg : fermeture de la maternité de Châtel-Saint-Denis, puis du site dans son ensemble, fermeture de la maternité de Riaz, fermeture des blocs opératoires de Riaz durant la nuit et le week-end, fermeture des Urgences de Riaz et de Tavel, etc.... La liste est longue ! La « Stratégie 2030 » de l’Hôpital fribourgeois (HFR) accélérera cette réduction des prestations. Les sites hospitaliers régionaux disparaîtront totalement : ils seront transformés en « centres de santé », qui ne répondront certainement pas aux besoins de la population et dont les contours restent flous.

Manque de financement

La politique de restrictions financières menée par l’Etat de Fribourg dans le secteur de la santé accentue cette dynamique – malgré des finances publiques saines. Pourtant, la LAmal (Loi sur l’assurance maladie) prévoit un financement public par le biais des prestations d’intérêt général (PIGs). En comparaison avec d’autres cantons (notamment Vaud), l’Etat de Fribourg est très restrictif et pourrait utiliser nettement plus les PIGs pour maintenir l’offre hospitalière. Or, ce manque de financement se paie cash avec les hospitalisations hors canton : en 2019, 28% des patients étaient hospitalisés dans un autre canton que Fribourg !

Une offre qui réponde aux besoins de la population

Ces réductions de prestations se font au détriment d’un accès aux soins équitable pour l’ensemble de la population fribourgeoise. Le Sud du canton représente un bassin de population de 100'000 habitants, en croissance continue. Comment justifier la suppression d’un service des Urgences durant la nuit ? Pour certains habitants, cela pourrait signifier plus de 45 minutes en voiture pour accéder, de nuit, à des soins de première urgence. Idem pour la partie alémanique du canton : on vante le bilinguisme, mais il n’existera bientôt plus d’offre hospitalière digne de ce nom sur le territoire germanophone – à part des soins de réadaptation. Enfin, la pandémie de Covid-19 nous a montré l’importance de garder des structures hospitalières de proximité. La « Stratégie 2030 » de l’HFR, et la politique d’austérité financière de l’Etat de Fribourg vont exactement dans le sens opposé. Il est temps de corriger le tir en pensant aux générations à venir !

Télécharger et partager l'argumentaire au format PDF

ARGUMENTAIRE

Informations supplémentaires

Quelques liens

 

Comprendre
Interview
  • Oublier les fermetures d’hôpitaux, interview avec Franco Cavalli, oncologue et ancien Conseiller national
VOIR
Officiel
Site du SSP
  • Site du SSP – région Fribourg, le syndicat qui défend le personnel
     
VOIR
Réseaux sociaux
Facebook
  • Notre page Facebook à consulter et à partager

     
VOIR
Contactez-nous

Plus d'information du comitié d'initiative

  • Par téléphone: Marc Monney, Président, 079 790 80 22
  • Par email: comitecitoyenhfr@gmail.com
  • Par courrier: Stella Bonnet, route de Fribourg 110, 1635 La Roche
Vous pouvez aussi nous envoyer un message avec ce formulaire de contact.

Oups, une erreur est survenue. Remplissez les champs manquants (avec *) et essayez à nouveau.
Merci ! Votre message a bien été envoyé.